Passer au contenu
Évolution significative sur le marché hypothécaire

Communiqué de presse -

Évolution significative sur le marché hypothécaire

Le 20 mars, les taux swap* pour les hypothèques à taux fixe sur dix ans ont regagné la barre magique de 0,00 %. L’expert en hypothèque, Michael Bader de FinanceScout24, explique les derniers développements en matière de taux d’intérêt et évalue l’évolution future du marché hypothécaire.

Évolution des taux d'intérêt de la mi-2019 au premier trimestre 2020
L’année dernière, à la mi-août, les taux hypothécaires ont chuté à un niveau historiquement bas. « Pour la première fois, des prêts hypothécaires à taux fixe sur dix ans étaient déjà largement disponibles à partir de 0,60 % par an auprès de courtiers de premier plan comme FinanceScout24 », explique Michael Bader. Ce n’est qu’après que la Banque nationale suisse ait décidé, en septembre dernier, de ne pas baisser davantage les taux directeurs en raison de l’évolution positive de la conjoncture que les taux d’intérêt sont remontés à un niveau légèrement supérieur à la fin de l’année : fin décembre, les prêts hypothécaires à taux fixe sur dix ans étaient disponibles entre 0,95 % et 1,15 % en fonction des prestataires et de la situation.

La nouvelle année a débuté à ce même niveau. Maintenant que le Covid19 ne cesse de progresser depuis la mi-janvier et que les bourses ainsi que les marchés monétaires y ont fortement réagi, la forte hausse des taux hypothécaires a également commencé. Au cours des deux premières semaines de mars, il ressortait de la lecture des rapports que le recul des taux d’intérêt historiquement bas se poursuivrait désormais au même rythme et les propriétaires ou acheteurs de biens immobiliers pourraient s’adapter à des taux d’intérêt toujours plus bas. C’est probablement ce que la plupart pensaient jusqu’au 20 mars.

Y-a-t-il un demi-tour?
Le 20 mars, la limite de 0,00 % des taux swap pour les prêts hypothécaires sur dix ans a été brièvement dépassée. Ceci a eu des conséquences sur les taux hypothécaires, qui ont ensuite fortement augmenté. Au début de la situation extraordinaire en Suisse, des hypothèques à taux fixe sur dix ans étaient encore disponibles à environ 0,50 % ** par an. Depuis le 23 mars, les taux d'intérêt ont augmenté en moyenne d'un demi pour cent pratiquement du jour au lendemain. L’expert Michael Bader donne des précisions sur la tendance : « Il reste turbulent et peu prévisible quant à la tournure que prendra la situation. Nous ne pouvons pas supposer que nous aurions bientôt les mêmes taux hypothécaires extrêmement bas que beaucoup considèrent déjà comme acquis. »

Selon Michael Bader, trois raisons principales expliqueraient ce phénomène : premièrement, la décision des banques centrales à la mi-mars de ne pas baisser davantage les taux directeurs. Deuxièmement, les programmes d’aide aux secteurs économiques touchés par la crise nécessiteront d’importantes sommes d’argent. Plusieurs gouvernements ont déjà annoncé qu'ils lèveraient des fonds pour financer cette aide. Ces nouvelles dettes sont généralement financées par des obligations fédérales. La troisième raison concerne l’ambiance baissière sur les marchés financiers : « Les sociétés pétrolières américaines, fortement endettées par la crise du marché pétrolier, la récession mondiale et le risque accru de défaut de crédit dû à la menace de faillite des entreprises ont un fort impact sur la valeur du cours des obligations ». Même des obligations stables comme celles de la Confédération suisse ont perdu une valeur considérable dans cette crise. Toutefois, si la valeur du cours des obligations baisse, les intérêts augmentent en retour de sorte que la valeur en sortie garantie puisse être versée à l’échéance de l’obligation. « Ces trois facteurs combinés ont déclenché des turbulences extrêmes dans le monde des taux hypothécaires. »

Prévisions : « Des taux hypothécaires avantageux qu’il y a un an »
Michael Bader table sur une demande accrue d’hypothèques, car : « Ce tsunami de taux d’intérêt n’est pas encore terminé. Je suppose qu’en dépit de fluctuations provisoires et plus faibles, on peut s’attendre à un niveau de taux d’intérêt quelque peu plus élevé, en particulier tant que la situation de Covid19 et ses conséquences sur l'économie ne sont pas encore prévisibles. » Cela se ressent chez les clients qui souhaitent obtenir les meilleures conditions possibles. « Nous ne devons néanmoins pas oublier que nous pouvons offrir encore aujourd’hui des taux hypothécaires nettement inférieurs à ceux d’il y a douze mois et des autres années passées », relativise Michael Bader. Quoi qu’il en soit, il est important de s’informer avec précision lors de la cession ou de l’achat d’un bien sur le marché, et de comparer les offres. Les experts en hypothèques de FinanceScout24 connaissent très bien le marché des taux d’intérêt ainsi que l’évolution actuelle, et ils informent les clients de manière transparente sur la façon dont les taux d’intérêt « surviennent » et changent. Michael Bader, expert en hypothèques ajoute : « Chez FinanceScout24, nous nous considérons comme un partenaire numérique intelligent et équitable qui accompagne les clients hypothécaires de manière à ce qu’ils puissent prendre une bonne décision, pour trouver au moment opportun le meilleur financement auprès du partenaire adapté. »

Thèmes

Tags


Scout24 Suisse SA (www.scout24.ch) est le réseau numéro un en Suisse des places de marché en ligne. Il regroupe des plateformes pour les véhicules (www.autoscout24.ch, www.motoscout24.ch), l’immobilier (www.immoscout24.ch), petites annonces (www.anibis.ch) et en matière d'assurances et de finances (www.financescout24.ch). Scout24 Suisse SA appartient à Ringier SA (50%) et à la société d’assurances suisse la Mobilière (50%).

Contacts presse

Daniel de Carvalho

Daniel de Carvalho

Contact presse Group Director Corporate Communications +41 31 744 12 42

Scout24 Suisse SA (www.scout24.ch) est le réseau numéro un en Suisse des places de marché en ligne.

Scout24 Suisse SA (www.scout24.ch) est le réseau numéro un en Suisse des places de marché en ligne. Il regroupe des plateformes pour les véhicules (www.autoscout24.ch, www.motoscout24.ch), l’immobilier (www.immoscout24.ch), petites annonces (www.anibis.ch) et en matière d'assurances et de finances (www.financescout24.ch). Scout24 Suisse SA appartient à Ringier SA (50%) et à la société d’assurances suisse la Mobilière (50%). Grâce à des technologies et services innovants, Scout24 compte parmi les principales entreprises en ligne de Suisse.

Scout24 Suisse SA